La guerre des Tribus

Terre, Ciel, Eau, Foudre... Choisissez votre tribu ! Seul le courage pourra vous sauver !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

La mélancolie du disparu... (Etoile Grise (l))

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Etoile de lune
.
.
avatar


Age : Date d'inscription : 28/12/2008 Nombre de messages : 32 Humeur :
Caractéristiques du loup
Relations de votre personnage:
Expérience 1:
20/100  (20/100)
Expérience 2:
0/100  (0/100)

MessageSujet: La mélancolie du disparu... (Etoile Grise (l))   Ven 2 Jan - 16:18

La grille, simple porte métallique, exprimait la première ce qui attendait celui qui entrerait dans le zoo. Son gris, autrefois étincelant au soleil, s'était terni et remplacé par la brun de la rouille. L'une des deux portes qui constituaient la grille était à moitié détachée de son muret, la laissant semi-couchée et grinçante sous le souffle violent du vent. La deuxième, qui portait des multiples barreaux espacés par le temps, n'avait pas été aussi bien gardée que la première et se tenait totalement couchée dans un pan d'herbe, quelques longueurs de queues plus loin.
Triste tableau de ce qui avait été autrefois la prison de bien des innocents.
Debout devant ses barreaux, Etoile de lune réfléchissait. Ressentait-elle un sentiment de vengeance en pensant que cette grille l'avait mérité, ou un sentiment de tristesse pour l'irrespect de ce qui avait été avant d'une beauté presque exagérée pour ce simple objet ?
C'est partagée par ses deux sentiments qu'elle franchit la ligne gravée dans le béton, dernière témoin des multiples mouvements des deux portes. Les bipèdes n'avaient décidément aucun respect dans ce qu'ils construisaient. Où qu'ils aillent ils détruisaient. Pas seulement ce qui ne leur appartenait pas mais aussi ce qu'ils avaient autrefois construit.
Mais Lune ne s'attendait pas à ce qu'elle trouverait à l'intérieur. Bien plus mélancolique qu'une simple grille abandonnée.
Serais-je un écrivain réputé que j'aurais été aussi incapable de le décrire. Manque de mots parmi ceux, si peu nombreux, qui parcourent ma vie. Il me faudrait, de plus, de nombreuses lignes pour le décrire et je me vois, malheureusement, incapable de m'y attardé. Je vous laisse donc le soin de vous imaginer et je me contente d'une simple description.
Le béton, autrefois coloré d'un blond scintillant, était désormais d'un gris pâle, tel les nuages sombres qui annoncent une monstrueuse tempête. Les bâtiments pour touristes étaient naturellement vide et contrastait avec la tristesse du lieu, cause des visages rieurs, sculptés pour attirer l'attention. Une odeur, peu alléchante pour un loup, de friandises et de matières chimiques flottait dans l'air, apporté par ce vent toujours aussi violent.
Etoile de lune sentit son coeur flanché en découvrant les cages, seuls restes intact du zoo peut-être à cause de leur construction précise, destinée à resté indestructible face aux animaux qu'elles contenaient. Elles étaient simplement envahies par une végétation dense qui semblait vouloir effacer l'horreur de ce lieu. Etoile de lune entendait encore les cris d'au secours lancés par leurs habitants, bien qu'elle ne soit jamais venue ici. Les humains étaient-ils si cruels pour enfermer des innocents en prison ? Ou étaient-ils jaloux par leur liberté et leur bonheur de vivre ? monstres, diables parmi les dieux, ils avaient réussi à contrôler la nature en privant les coeurs de tout ce qu'ils avaient. Qu'avaient-ils ressenti, ses coeurs perdus ? un désespoir grandissant de jour en jour ? une humiliation constante face aux visiteurs qui riaient de ce qu'ils étaient ? Un espoir fou de revoir ce qu'ils avaient déjà oublié ? Ou pire, un sentiment d'abandon face aux monstres, vaincus par la certitude qu'ils l'avaient mérité ?
Soudain, alors qu'elle avançait d'un pas mécanique, se révoltant de ce qu'elle voyait, Etoile de lune remarqua un tas d'os, coincé dans une cage aux barreaux puissants. Pas seulement un tas d'os mais aussi un reste de chair, envahit par les mouches. Malgré le peu qu'elle pouvait distinguer, elle reconnu tout de suite la créature qui avait vécu sous ses os. Des pattes puissants, une silhouette ressemblant à celle d'un chat, des crocs redoutables... une légende parmi les siens. Le roi de la forêt à la crinière dorée voletant au soleil. Un lion.
Etoile de lune hoqueta, paralysée de terreur. Elle voulait détourner les yeux, s'enfuir et rentrer dans le refuge réconfortant de la forêt. Elle en fut incapable. Ses yeux ne purent se détacher de l'horreur qu'elle voyait tandis que son cerveau ajoutait la fourrure au cadavre, lui donnant l'illusion de la vie.
"J'ai pas choisi de naître ici
Entre l'ignorance et la violence et l'ennui
Envole-moi
Loin de cette fatalité qui colle à ma peau
envole-moi
Remplis ma tête d'autres horizons, d'autres mots
Envole-moi
L'hiver est glace, l'été est feu
Ici, y'a jamais de saison pour être mieux
J'ai pas choisi de vivre ici
Entre la soumission, la peur ou l'abandon
Me laisse pas là, emmène-moi, envole-moi
Croiser d'autres yeux qui ne se résignent pas
Envole-moi, tire-moi de là
Montre-moi ces autres vies que je ne sais pas
Envole-moi
Envole-moi
Regarde-moi bien, je ne leur ressemble pas
Me laisse pas là, envole-moi
envole-moi..." (goldman)

Le chant de désespoir du souvenir de l'animal résonnait en l'esprit d'Etoile de lune et soudain, elle éclata en sanglot. Des sanglots longs et mélodieux. Comme un message envoyé au défunt, lui soufflant qu'elle regrettait.
Couchée à terre, le museau s'imprégnant sans joie de l'odeur de la mort, Etoile de lune compatissait à sa manière pour la douleur du lion. Etait-il né ici ou, pire, avait-il connu la vie en forêt, ou il avait été un roi et une légende ? avec un haut-le-coeur, Lune compris pourquoi les lions avaient disparu des forêt. L'idée que les humains aient laissé un animal pourrir en cage alors qu'ils partaient était insoutenable. Prise de nausée, la louve détourna la tête. Se fut sans doute grâce à ça que son museau maintenant tourné vers le vent détecta une nouvelle odeur. Celle de la Tribu de l'Eau. Etoile de lune avait toujours su contrôler ses émotions. En quelques secondes, il n'y eu plus trace de ses larmes et elle se redressa dignement, attendant le nouveau venu en se demandant si il serait hostile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Grise
.
.
avatar


Age : Date d'inscription : 24/12/2008 Nombre de messages : 89 Humeur :
Caractéristiques du loup
Relations de votre personnage:
Expérience 1:
20/100  (20/100)
Expérience 2:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: La mélancolie du disparu... (Etoile Grise (l))   Mer 7 Jan - 15:36


  • Un vent doux et mélencolique soufflait sur les barres de ferrailles, détachées. Ce béton crissait d'un son aigue, faisant souffrire les oreilles de la meneuse de l'Eau. Etoile Grise. La jeune louve d'une vingtaine de lunes, était assise, devant l'ancienne prison de peut-être ses aïeux. Cela la faisait souffrire. Non physiquement, mais intérieurement. Les bipèdes avaient attrapés ses cousins sauvages pour en faire un parc d'attraction. D'un pas lent, les pattes prenant soin de ne pas rentrer dans quelque chose d'étrange, la meneuse grise comme la cendre du feu, tuant toute la forêt avança, une boule dans la gorge.
  • Après avoir passé les grilles métalliques grillant au soleil, elle appercevit un local, la porte entrouverte, une chaise en bois à l'intérieur. Des fougères et lières couvrait le batiment. Etoile Grise imaginait tristement le bipède, donnant des tiquets pour que des petits aillent faire des grimaces à ses cousins. Elle avança, toujours du même pas, soulevant chaque pattes avec soins. Elle se trouva devant la première cage. Envahit de végétation, celle-ci était petite, encore fermée. La meneuse s'avança un peu plus et vis des os dans un coin, avec encore un peux de chaire verdatre. Les mouches tournoyaient autour. Etoile Grise se pourlécha les babines, contrariée. Ceci était le roi des animaux de la jungle, pays qu'elle n'irait jamais, mais qu'elle avait entendue que du bien. Cet animal était un lion, quelques poils jonchaient encore le sol. La meneuse cendrée pensait au félin, oublié par ces ... Bipèdes, mourant de faim et de soif, abandonné par ces ordures... Elle renifla bruyament pour ne pas hurler. Mais en humant l'aire puant la charogne, elle trouva une autre odeur, bien plus près, sentant la tribut de la foudre..
    La chef de l'Eau se retourna vivement, les pattes flageolantes. Ses yeux d'ébènes se posèrent sur la louve, devant elle. La meneuse. Etoile de Lune.
  • Elle recula de quelques pas. Le lion n'importait plus beaucoup de chose à présent, elle s'en occuperait après. Elle veillerait à que son âme soit en paix. Mais elle avait d'autres problèmes, pour le moment. D'une voix rauque, sans émotion, la louve grise grogna :
  • - Etoile de Lune...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile de lune
.
.
avatar


Age : Date d'inscription : 28/12/2008 Nombre de messages : 32 Humeur :
Caractéristiques du loup
Relations de votre personnage:
Expérience 1:
20/100  (20/100)
Expérience 2:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: La mélancolie du disparu... (Etoile Grise (l))   Dim 11 Jan - 12:38

'excuse j'ai pas trop d'inspi en ce moment et comme je suis pas dans une forme olympique, je répondrai plus tard... désolée hein...."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Grise
.
.
avatar


Age : Date d'inscription : 24/12/2008 Nombre de messages : 89 Humeur :
Caractéristiques du loup
Relations de votre personnage:
Expérience 1:
20/100  (20/100)
Expérience 2:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: La mélancolie du disparu... (Etoile Grise (l))   Dim 11 Jan - 13:12

[ C'est pas grâve du tout, prend tout ton temps. : ) ]
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile de lune
.
.
avatar


Age : Date d'inscription : 28/12/2008 Nombre de messages : 32 Humeur :
Caractéristiques du loup
Relations de votre personnage:
Expérience 1:
20/100  (20/100)
Expérience 2:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: La mélancolie du disparu... (Etoile Grise (l))   Ven 23 Jan - 18:25

Etoile de lune reconnut la meneuse de l'Eau au moment où celle-ci se montra. Le pelage cendré et les yeux noisettes, la louve était bien reconnaissable.
Etoile de lune se demanda un moment si son ennemie avait déjà été à la montagne pour se présenter aux étoiles. Et si l'Eau avait, elle aussi, souffert de la bataille.
Elle se redressa. Les problèmes dans les Tribu ne devaient jamais être partagés. Elle-même ne devrait pas de faiblesse ni d'elle, ni de ses guerriers. La renaissance serait longue et ardue, mais sa Tribu survivrait.
Son regard s'attarda légèrement vers le lion. Tant de mélancolie crispait ses traits, tant de souffrance et de désespoir, que la meneuse se sentit frémir. Comment pouvait-on torturer ainsi des animaux ? Le pauvre devait passer ses journées à tourner en rond dans sa cage, humilier sous les rires des passants.
Ses yeux nuits balayèrent le zoo une dernière fois. Si elle était venue ici pour savoir, elle n'arrivait qu'à comprendre. Elle ne pouvait cependant pas s'attarder aux douleurs de ceux qui n'étaient désormais plus là et devait s'occuper de sa Tribu. Et avant tout, de la nouvelle venue.
Cette dernière montra les crocs.
- Etoile de Lune...
L'interpellée avait toujours su garder son calme dans n'importe quelle situation. Alors que son ennemie se tendait imperceptiblement, elle-même ne bougea pas. Enfin, presque pas. Elle changea légèrement ses appuis, de façon à pouvoir esquiver une éventuelle attaque. Sauf que la meneuse de l'Eau n'avait aucune raison de lui en vouloir... pour l'instant.
Elle fit un bref salut de tête courtois et s'assit tranquillement, comme on engage une conversation amicale. Amicale ? Vraiment ?
- Alors, Etoile Grise, tu es devenue meneuse ? Etonnant qu'on accepte un chien comme chef... Mais enfin, vu ta Tribu, ce n'est que logique.
(Puis-je me servir de ton histoire pour engager une querelle ? Sinon, je change. Es-tu d'accord que les deux louves se connaissent un petit peu et ne se sont jamais aimées ? Plus facile pour que les deux Tribus soient ennemies (6))
En effet, Etoile de lune connaissait les originies de son ennemie et aimait se servir de ça pour la déstabiliser. Elle sourit sinistrement, comme on fait un coupbas, et fixa son ennemie dans les yeux, quêtant une quelconque réaction disons... animale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Grise
.
.
avatar


Age : Date d'inscription : 24/12/2008 Nombre de messages : 89 Humeur :
Caractéristiques du loup
Relations de votre personnage:
Expérience 1:
20/100  (20/100)
Expérience 2:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: La mélancolie du disparu... (Etoile Grise (l))   Sam 24 Jan - 19:55

( Biensûr )

Un souffle glacé fouetta les deux jolies femelles. La jeune meneuses se crispa, et serra les crocs. Elle n'était pas chienne. Demie chienne. La chef grise gronda devant la meneuse de la Foudre. Elle n'aimait pas que l'on se moque de sa tribue, et de ses origines encore moins. Elle fouillait dans sa tête ce qu'elle pourrait répondre à la langue de vipère qu'était Etoile de Lune.
- Tu es mal placée, Etoile de Lune. Au lieu de te servir des faiblesses des gens, tu devrais te concentrer sur les tiennes.
Etoile Grise se leva, le pelage hérissé, les crocs découverts, la queue fouettant l'air. Elle n'aimait pas les conflits, mais quand il faut s'énerver, il le faut. Elle fixa d'un regard glacial son ennemie, grondant violement. Du menton, elle montra la chair avarié du lion, jonchant sur le sol.
- A présent, tu ne vaut pas mieu que lui, Etoile de Lune. Si tu cherches la guerre, ne t'inquiète pas, tu l'auras.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile de lune
.
.
avatar


Age : Date d'inscription : 28/12/2008 Nombre de messages : 32 Humeur :
Caractéristiques du loup
Relations de votre personnage:
Expérience 1:
20/100  (20/100)
Expérience 2:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: La mélancolie du disparu... (Etoile Grise (l))   Jeu 29 Jan - 23:33

Le sourire qui étirait les lèvres de la meneuse s'évanouit. Son visage marqua une concentration intense. Elle connaissait les lois de la forêt et, en temps que meneuse respectée et surtout en début de rang, elle se devait de garder ses distances avec l'ennemi. Les deux tribus étaient en conflit depuis longtemps déjà mais la guerre tardait à se faire dévoiler. Sous le règne d'Etoile d'Argent, le calme avait semblé s'installer. Mais suite à sa mort, des querelles évanouies s'étaient réveillées. La guerre, désormais, était imminente.
Etoile de lune se crispa à son tour mais ne grogna pas. Elle se força à rester calme et dit d'une colère contenue :
- Je ne cherche pas la guerre. J'entame juste ce qui a trop longtemps été caché. Il est temps de sortir de l'ombre, Etoile Grise. A la prochaine assemblée, nous verrons les alliances...
Une flamme s'alluma dans ses yeux quand elle poursuivit :
- et les ennemis.
Elle doutait d'avoir le soutient de la Tribu de la terre ou du ciel. Mais si elle devait en faire tous ses ennemis, elle le ferait. Malgré ses lourdes pertes, la Tribu de la foudre était forte et gardait des secrets cachés qui, lors des batailles, se dévoileraient utiles.
Etoile de lune se redressa pour arborer un air neutre.
- En tant que meneuses, nous nous devons de garder nos distances en territoire neutre. Nous nous combattrons, Etoile grise mais seulement quand la guerre se déclarera. Et ce jour-là, je te tuerai sans aucune pitié.
D'un dernier sourire provoquant, la meneuse de la foudre se détourna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Grise
.
.
avatar


Age : Date d'inscription : 24/12/2008 Nombre de messages : 89 Humeur :
Caractéristiques du loup
Relations de votre personnage:
Expérience 1:
20/100  (20/100)
Expérience 2:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: La mélancolie du disparu... (Etoile Grise (l))   Ven 13 Fév - 17:24

x La meneuse Grise de l'Eau fixa d'un regard dédaigneux Etoile de Lune. Celle ci se retournait, et vaquait déjà a ses autres occupations. Etoile Grise rejeta en arrière sa tête et son pelage long avant de jeter :
- Je ne pense pas être tuer par toi. Ce sera plutôt le contraire. Mais si tu me tus, au moins, j'aurais été digne jusqu'au bout. Pas comme certaine.
x Elle avait piqué dans le mille. Etoile Grise fixa le dos d'Etoile de Lune, puis se mis à trotter, la doublant. Quand elle fut dehors, devant la grille métallique, c'est là qu'elle put enfin hurler un cri de rage. La guerre aller commencer. Bientôt.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile de lune
.
.
avatar


Age : Date d'inscription : 28/12/2008 Nombre de messages : 32 Humeur :
Caractéristiques du loup
Relations de votre personnage:
Expérience 1:
20/100  (20/100)
Expérience 2:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: La mélancolie du disparu... (Etoile Grise (l))   Dim 15 Fév - 17:58

(fin ? ^-^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile Grise
.
.
avatar


Age : Date d'inscription : 24/12/2008 Nombre de messages : 89 Humeur :
Caractéristiques du loup
Relations de votre personnage:
Expérience 1:
20/100  (20/100)
Expérience 2:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: La mélancolie du disparu... (Etoile Grise (l))   Dim 15 Fév - 21:02

( Ok. =] Si tu veux, j'ai fait un sujet, à la frontière de la Foudre. )
_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: La mélancolie du disparu... (Etoile Grise (l))   

Revenir en haut Aller en bas

La mélancolie du disparu... (Etoile Grise (l))

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La guerre des Tribus :: Terres libres :: L'Ancien Zoo -